Le retour de la célèbre EV !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ Rond de Longe.

Aller en bas 
AuteurMessage
Valentin Thomson

avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: ♦ Rond de Longe.   Mar 15 Mai - 22:40

♦️ Chevaux au rond de longe.

- Entrainement de Salvador le 16-05-2018
- Entrainement de [url=/]Qui ?[/url] le X-X-X
- Entrainement de [url=/]Qui ?[/url] le X-X-X


_________________


Dernière édition par Valentin Thomson le Mer 16 Mai - 13:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Thomson

avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: ♦ Rond de Longe.   Mer 16 Mai - 13:11


       « Salvador. »



Salvador. Joli modèle, il est un futur reproducteur de mon élevage. Pourtant pour l'instant je ne risque de rien obtenir de lui, et bien que depuis cinq ans il y a eut d'énorme progrès, que tranquillement j'ai pu le débourrer et commencer à le monter, je sais que ce cheval ne me fait pas encore vraiment confiance, il ne voit pas en moi un leader, il pense qu'il se protégera mieux seul et que s'il me blesse au passage ce n'est pas grave. Je le sais. Je dois donc travailler sur sa confiance.

Il n'a pas confiance, il n'a pas vraiment envie de faire d'effort, je le vois : quand je m'accoude à la barrière et que je fais claquer ma langue, seule Crystal répond par un hennissement aiguë. Il ne relève même pas la tête de l'herbe. Je soupire.
- Hey beau gosse, tu pourrais au moins faire l'effort de me regarder.
Cause toujours... Comme pour me montrer qu'il en a vraiment rien à faire, il se tourne et j'ai une jolie vu sur sa croupe. Je râle. Crystal reste prêt de lui mais ne me quitte pas du regard. Finalement, je décide d'entrer dans le pré. L'étalon ne me voit pas mais je fais claquer ma langue et m'approche doucement de l'isabelle en premier lieu. Peut être que le mettre dans un pré n'était pas une bonne idée ... Et bizarrement, j'ai le pressentiment que je vais avoir du mal à l'attraper.

Qui a vu juste ? Quand je m'approché de ma jument, il fait mine que l'herbe est meilleur ailleurs et s'éloigne au pas. Quand je tente des rapprochements, il s'éloigne encore. Tout le monde le sait, la patience n'est pas vraiment mon fort et pourtant, je prend sur moi, je serre les dents et je recommence. Mes tentatives sont vaines, le cheval ne montre qu'une seule, il veut se tenir à distance de moi. Crystal, elle se tient prêt de moi, me poussant du museau pour avoir un peu d'attention de ma part et couchant les oreilles à chaque fois que je tente d'approcher Salvador. C'est une jalouse celle-là!
Finalement, je décide de dévoiler mon arme secrète : je sors de ma poche une belle pomme rouge, je m'amuse à la lancer en l'air et je dis d'une voix aguicheuse.
- Salvaaa, regarde ce que j'ai pour toi.
Le gris jette un coup d'oeil vers moi, las mais dès qu'il voit la pomme, il redresse la tête, les oreilles en avant, les naseaux dilatés.
- Ha! Je vois que j'ai touché la corde sensible.
A partir de là, je ne bouge plus. Je ne vais quand même pas aller le chercher en plus de ça! Il veut la pomme, il vient la chercher.
Crystal aussi veut la pomme, elle me donne des coups de museau, elle tente de me la piquer, mais fermement je la repousse sans pour autant l'éloigner de moi.
- Dépêches-toi Salva, sinon la pomme sera pour Crystal.
L'étalon ronfle comme pour me signifier que je n'ai pas intérêt à donner la pomme à la jument mais il ne vient pas pour autant. Je sors alors un canif de ma poche et coupe la pomme en deux.
- Tant pis pour toi.
Je tend la première moitié à l'isabelle, celle-ci ne se fait pas prier et l'englouti. Furieux, Salvador bat l'air de son sabot, les oreilles couchés.
- Je t'avais prévenu, donc maintenant, si tu veux pouvoir goûter à cette pomme il va falloir que tu viennes et surtout que tu te dépêches, sinon c'est Crystal qui se régalera avec le reste!
Il n'en faut pas plus. Le gris arrive au grand galop et pile juste devant moi, plantant ses sabots dans la terre. Il est en colère, quand Crystal me pousse de son museau pour avoir le reste la pomme, il plaque les oreilles en arrière et claque des dents. Je repousse la jument en lui intimant de s'éloigner, je ne veux pas créer plus de tensions entre les deux.
- Tu vois, Salva, si tu étais venu tout de suite tu aurais eu toute la pomme pour toi.
Je lui tend alors la moitié du fruit qu'il vient attraper dans ma main. Occupé à manger sa récompense, j'en profite pour lui passer le licol, tout en lui caressant le front.
- Hé bien voilà, c'était pas la mort.

Le pansage a été un peu difficile. Monsieur a profité du fait que j'étais en train de lui curé les pieds pour me croquer les fesses. Je l'ai engueulé, bien entendu mais il a fait la sourde oreille. Il avait cet air "Je ne sais pas de quoi tu parles ? Moi j'étais en train de regarder le mur."
Je ronchonne, je râle sur le chemin du rond de longe.
- Il va vraiment falloir que tu arrêtes tes conneries Salva, on est censé être pote et entre pote en ne se tire pas dans les pattes!
Mais monsieur en a que faire de ce que je lui dis. Il flâne. Il profite du fait que je sois distrait, occupé à râler, pour faire le fou.
Alors oui, actuellement je fais du ski-nautique, sur la terre ferme, parce que monsieur a décidé que la jolie jument là bas est plus intéressante que ce que je lui raconte.
- SALVADOR.
Je tire avec toute ma force sur la longe, je tente de reprendre le contrôle et finalement j'y arrive à force de le tirer et de gueuler, il a finit par s'arrêter pour me toiser. Je souffle et gronde.
- Salva, t'es sérieux ? Après le discours que je t'ai tenu, t'abuse!

Arrivé au rond de longe, je n'ai absolument pas envie de le longer car je sens déjà que ça va être une plaie. Je décide de le lâcher et je referme direct la barrière derrière nous. Salvador fait de tour, il est nerveux et n'a pas envie de travailler. Je vais le faire courir. Je prend la chambrière, claque la langue et fait claquer énergiquement le bâton. L'étalon surpris et furieux de ce que je lui impose, par en furie. Je met de l'énergie à le faire se défouler, à lâcher son gaz.
- Yep! Yep! Aller Salva, je sais que tu peux faire mieux!
Il donne un coup de cul et tente de changer de direction. Je fais claquer la chambrière et me place un peu en arrière. Il n'a pas le choix de continuer à cette main. Maintenant je décide de le faire changer de main.
- Change!
Lui dis-je fermement tout en jouant le rôle de la jument leader du troupeau. Je recule un peu ce qui le fais ralentir et me décale en lui "barrant" la route ce qui le force à changer de côté. Je remet de l'énergie dans la chambrière tout en claquant la langue et en le félicitant par des "oui" et des "très bien". Une fois bien défoulé, je dépose la chambrière au sol et recule d'un pas. Salvador s'arrête et m'observe. Il se demande ce que je vais bien pouvoir faire. Je m'approche alors de lui.
- C'est bien ça, beau gosse.
Et je viens lui caresser la joue. Je reste une bonne minute à le caresser mais il a l'air plus intéressé par ce qu'il se passe à l'extérieur du rond de longe. Maintenant je vais faire en sorte qu'il me voit comme un leader. Je commence par pousser sa tête et commencer à marcher pour qu'il me suive mais monsieur ne se concentre pas sur moi, il préfère hennir au cheval qu'il passe. Je reviens vers lui, et repousse son nez, il doit comprendre que je suis le leader. Il finit par me suivre. Je m'arrête et le caresse.
- Tu vois quand tu veux.
Je ne l'invite pas, je lui donne l'ordre de me suivre. Je marche, il me suit, je m'arrête, il s'arrête mais se désintéresse vite. Cette fois il décide d'aller se coller à la barrière pour regarder un groupe d'enfant passer. Il hennit et ne semble pas du tout vouloir bouger peut importe que je le pousse ou que je lui parle.
Je me remet au milieu du rond de longe et fais claquer ma langue mais monsieur ne réagit pas. Je décide de faire claquer énergiquement la chambrière. Il reprend le galop et je le félicite. Dès que monsieur me montre qu'il est prêt à coopérer, je lâche la chambrière et il vient vers moi. Je souris et m'approche de lui pour le caresser.
- C'est parfait ça.
Puis je lui tourne le dos et commence à marcher. Salvador me suit enfin, sans se déconcentrer de moi. Je souris. Monsieur me fera peut être un peu plus confiance après ça. Je m'arrête et caresse l'étalon.
- Je pense que c'est bon pour aujourd'hui mon beau.
Je le rattache et le ramène à l'élevage. Après un petit coup de brosse et un petit curage de sabot, je remet le gris avec Crystal.
- Tu vois, monstre, on peut former une bonne équipe.
Il s'éloigne de moi sans se retourner pendant que je lui parle. Bon, on a encore du travail à faire ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 566
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: Re: ♦ Rond de Longe.   Mer 16 Mai - 14:54

Bon courage à Val pour arriver à quelque chose avec Salvador ! Il est bien parti mais la route promet d'être longue ...

PP : +1

Confiance : +9
Obéissance : +7
Maniabilité : +7

Moral : +5

Travail en liberté : +4
Travail en longe : +1

Endurance :
+2
Vitesse : +2

_________________


#Emprise - The One and Only
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♦ Rond de Longe.   

Revenir en haut Aller en bas
 
♦ Rond de Longe.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le compte est rond
» Rupture d'élingue / longe
» [TUTO] Cratères
» Boucliers !!!
» by skinneuse maudite[tuto]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Dreams  :: Les Installations :: Infrastructure du domaine :: Rond de Longe-
Sauter vers: