Le retour de la célèbre EV !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'or et de lumière [Valentin]

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlie R. Baskerville

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: D'or et de lumière [Valentin]   Ven 18 Mai - 19:24


D'or et de lumière

Un soupire aux lèvres, le regard fermement accroché aux aléas d’une nue grise et épaisse, Charlie errait. Cela faisait quelques heures déjà que son pas s’était fait hasardeux, peinant a véritablement saisir les indication d’un GPS qui criait aux manque de réseaux pour finalement le réduire aux silence et se faire complice d’un chat blanc qui arpentait le sentier non loin de la. Oui, elle avait suivit un chat dans l’espoir qu’il la mène a Beyond the dream, preuve d’un désespoir des plus rare ou d’un visionnage intense de dessin animé comportant des bonnes fées venu secourir leur protégée sous une forme animale. Quoi qu’il en soit, et qu’importe fut la raison véritable qui souffla a la miss qu'il s’agissait là du meilleur plan qu’elle puisse trouver, Charlie avait traîné sa valise jusqu’au félin  qui, prit de peur au grondement sourd de l’objet, accéléra le pas avec prudence jusqu’à amorcer une course folle qui conduisit le regard déçue de la belle jusqu’aux paddock d’un domaine. Comme quoi, il fallait toujours suivre un chat en cas de chemin perdu !
Ses iris tapis d’or vinrent alors s’accrocher au chemin, se hissèrent péniblement au sommet de la côte pour finalement retomber lourdement sur la valise qu’elle traînait. Et dire qu’elle avait songé a emporter plus. Enfin. L’objectif n’était plus bien loin, l’endroit ne devait pas compter une centaine d’académie ou élevage, et si ces paddocks n’appartenait a Beyond the dream, ils regorgeraient sans doute d’âmes capable de la guider jusque la-bas n’est-ce pas ? Charlie inspira donc, referma brusquement sa main autour de la poignet de sa valise et vint sélectionner de son autre main la musique la plus épique que comportait son portable. Écouteurs aux oreilles. Regard déterminé. Start. C’est parti.
Son pas épuisé se fit alors sauvage, impérieux, et ce fut d’une moue sévère qu’elle parvint enfin a balayer la cote pour observer non sans surprise le trot tranquille d’un âne zébré qui s’ébrouait a quelque mètre de la.

Attendez quoi ? Mais il s’agissait la de l’âne le plus badass qu’elle eut un jour l’occasion de voir ! Bon, il fallait avouer qu’elle n’avait pas vraiment eut l’occasion de croiser beaucoup d’âne dans sa vie, mais là... Elle pouvait affirmer qu',il arborait une robe des plus atypique.
Soudainement saisit par un reflex qui semblait tenir de la survie, Charlie se saisit de son sac a main et vint y arracher son appareil photo avec une rapidité exemplaire, ajustant aux mieux les paramètres pour obtenir des clichés de qualités qui viendraient a coup sûr sublimer son album destinés aux équidés aux robes les plus étonnante. Ainsi, absorbée par ses clichés Charlie ne remarqua pas tout de suite l’allure éthéré de l’Enchantement a la robe d’or qui approchait. Son pas sembla un instant cristallisé par le Temps, auréole d’un éclat comparable a celui des étoiles et leurs courses pour finalement se voir sublimer par un soleil déclinant et le jeux de ses dernières lueurs qui, filtrées par les feuillages, venait dessiner quelques arabesques sur cet divine créature. Vision d’enchantement, avatar de Beauté même, cette créature ne pouvait être réelle et Charlie se surprit a reculer quelque peu lorsque la jument vint a elle, stoppée a quelque mètre seulement de sa valise. Prise au dépourvue comme une enfant surprise dans le jardin de ses voisins, soumise a un sentiment de stupidité des plus viscérale, les cils de Charlie avaient quelque peu papillonné lorsque la belle avait hennit en sa direction. Adresse aussi délicate que son regard semblait doux. Bon. Bah c’était mort. Il s’agissait la du cheval de sa vie, elle en était convaincue. Comme toute les fois où son esprit s'entichait d'un cheval à dire vrai.

Charlie avait alors délaissée sa valise pour esquisser quelques pas en sa direction, arborant sa voix la plus douce pour engager un « Bonjour précieuse princesse » destinés a réduire l’espace qui les séparait. Cet endroit avait intérêt de se nommer « Beyond the dream » sans quoi elle claquerait ses dernière économie sur la table du propriétaire et filait sur le dos de cette Aphrodite équine, c’était décidé. Alors, gonflée par la joie et soudainement reboostée, Charlie retrouva sa valise tout en murmurant que cette jument et elle était forcement liée par le destin (Passionnelle et soumise aux lubies est notre petite Charlie). Elle avait longé les paddocks pour trouver l’entrée du domaine et s’était finalement confrontée au portail. Mouais, ce n’était clairement pas Beyond the dream. Tant pis. La belle poussa alors le fer, amorça une démarche aussi fière qu’enjouée pour trouver âme qui vive et vint perdre son regard sur les paddocks qui berçaient sa vision. Elevage de PRE hein ? C’était définitivement le destin qui l’avait conduit ici. Merci le chat !

"Erm. Bonjour ? Vous etes le proprietaire ?" Avez-t'elle alors soufflé a l'approche d'un jeune homme, aussi avenante que possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Thomson

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: D'or et de lumière [Valentin]   Dim 20 Mai - 22:42


       « D'or et de lumière. »



C'est une longue journée, trop longue. Je suis épuisé et j'ai bien l'impression que je vais encore avoir une longue nuit au bar. Je me demande bien où est-ce que je trouve toute l'énergie que je dépense car il m'en faut. Il me faut aussi beaucoup de patience et beaucoup de compréhension, ce que je n'ai pas en ce moment. La fatigue me rend irritable et clairement j'ai du mal à me montrer tolérant avec mes chevaux. D'ailleurs j'ai bien vite renoncer à travailler Crystale Wave, je lui procure juste un bon pansage avant de la ramener tranquillement à son pré. Elle repart toute gaiement vers Salvador qui ne jette même pas un regard vers moi. Pff, ingrat!
Je m'accoude à la barrière, sort une clope et observe l'isabelle faire son show. Quoi ? Ca vous choque que j'ai recommencer à fumer ? C'est parce que j'ai trop de pression en ce moment, faut bien essayer de décompresser! Bref, je regarde l'espagnole faire la belle, fière de sa robe toute propre et lustrée. La queue en panache, elle galope, les naseaux dilatés. Elle me montre clairement qu'elle aime être belle et pourtant j'en ai chier pour la brosser : comme a son habitude miss n'aime pas qu'on touche ses pattes et plus d'une fois j'ai manqué le coup de dent. J'ai directement compris que ça ne pouvait mener à rien sur la carrière, a part surement encore une chute.
Je grommelle en tirant sur ma cigarette mais une pensée traverse ma tête : Où est Loona ? Je jette un coup d'oeil de part et d'autre du pré, soucieux du bien être de ma chienne, elle n'y est pas. Je me sens pris de panique. Je cris entre deux lattes.

- Loona! Loona!

Je pars donc à sa recherche. Je sais qu'elle est encore à l'élevage mais je ne sais pas où elle est. Je regarde un peu partout et finalement, je la retrouve en train de faire la fête à une jeune demoiselle. Je tire une gueule dédaigneux, je cherche pas à faire d'effort. Qu'est ce qu'elle vient faire celle-là sur mon domaine sans être invité ?! Et en plus elle a sa valise, elle compte quand même pas planté une tente sur mon terrain ?
Je suis langue de vipère, dans ma tête. Je crache de la fumée grise qui se dissipe rapidement. Elle fait le premier pas et commence à me parler tandis que je rappelle Loona. Elle me demande si je suis le propriétaire, j'arque les sourcils et la regarde du genre "Tu vois quelqu'un d'autre ici ?". Je prend sur moi pour pas la chasser en me disant que c'est peut être juste une riveraine perdue qui s'est retrouvé par hasard ici. J'écrase ma clope sous la semelle de ma boots, avant de glisser le mégot dans ma poche. Bah oui, je vais le jeter par terre en sachant que c'est chez moi et que c'est moi qui entretient le terrain! Je lui répond donc simplement.

- Lui-même.

Je l'observe, elle semble peut être un peu plus âgée que moi, mais je m'en fiche, je suis grincheux et ce soir au bar je vais devoir aborder des faux sourire pour la clientèle.

- Valentin. Et toi tu es qui ?

J'intime d'un geste de la main à Loona de s'asseoir. Elle s’exécute, je n'ai même pas besoin de lâcher la blonde du regard, je sais qu'elle a obéit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie R. Baskerville

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 16/05/2018

MessageSujet: Re: D'or et de lumière [Valentin]   Jeu 24 Mai - 9:54

D'or et de lumière
Doucement accroupit pour cueillir l'arrivée de ce vif éclat blanc qui la chargeait, Charlie ne pu taire ce radieux sourire qui résultait du chaleureux accueil de la berger blanc suisse venue la saluer. Aussi, si ses mains avaient su endiguer les coups de langue intempestif sur son visage, elle vinrent se perdre sur le large pelage de la belle pour venir se perdre en grattouilles et compliments jusqu'à percevoir un appel au loin. Loona hein. C'était sympa comme prénom.
Le brun au visage dur c'était alors avancé, un froncement au sourcil et le regard intransigeant braquée sur sa chevelure d'un blond polaire alors, si Charlie ne cilla pas, se redressant au contraire là où la chienne trouvait place au sol, ce fut d'un doux sourire qu'elle vint accueillir la présentation.

-Je m'appelle Charlie, je suis un cavalière de spectacle tout juste arrivée à Beyond the dream et, en cherchant à trouver mon chemin dans les environs, j'ai aperçu l'une de vos espagnole. La champagne s'ébrouant auprès d'un âne zébrée et d'une ponette grise. Je voulais donc savoir si vous proposiez des demi-pension sur vos chevaux où si vous accepteriez que je la travaille à pied et sous la selle.

Simple, concis, peut être finalement trop brusque au final comme demande pour ne pas se voir souligner par un double froncement de sourcil ou un rire méprisant mais bon, Charlie n'était définitivement pas reconnue pour sa facilité à manier l'art de la langue et les communications aussi simple qu’instinctive. Et puis bon, il était vrai que voir débarquer comme ceci une inconnue venue clamer haut et fort son amour d'un cheval en mode « Azy, tu me la prête stp ? » n'était pas le plus commun. Alors, semblant déceler un je ne sais quoi sur ces traits ou trop dur, ou soumis au poids de la fatigue, Charlie se reprit quelque peu.

-Enfin, j'aimerai d'abord avoir votre autorisation pour l'approcher histoire de tester son caractère mais globalement, bah... J'aimerai la prendre en demi-pension. Je pratique une monte plutôt diversifié et bon, je m'adapterai s'il y a des restrictions avec la belle mais elle possède des allures à couper le souffle et je suis persuadée qu'il y a moyen d'en faire une excellente jument de spectacle.

Regard droit, check. Sourire pas trop hésitant, check, bien qu'il glissait de temps à autre sur les paddocks autour d'elle. Se faire passer pour autre chose qu'une cinglée .. A voir. Alors qu'est-ce qui agitait son esprit comme ceci ? … Il manquait définitivement un truc à son discourt. Un truc essentiel.... C'était la politesse qu'elle avait oubliée ! La politeeeesse !

-S'il vous plaît ?

Mouais. On repassera sur l'aspect social plus tard mais il fallait avouer qu'en cas normal, c'était avec les chevaux qu'elle tentait de dialoguer, pas les Hommes.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Thomson

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: D'or et de lumière [Valentin]   Jeu 24 Mai - 13:15


       « D'or et de lumière. »



La jeune femme ne perd pas son temps. Je prend chaque informations qu'elle me donne. Charlie. Cavalière de Spectacle à BtD. A flashé sur Unreal. Bon. Je l'écoute simplement pour l'instant, toujours me regard froid et dur posé sur elle. Elle semble débordante d'énergie. Je me détend un peu finalement quand elle me demande une première approche avec la jument et qu'elle ajoute, hasardeusement, un "s'il vous plait". C'est vrai qu'une demi-pensionnaire pourrait me soulager un petit peu, ou du moins avec Unreal. Je lui dit simplement.
- Allons la voir.
Je nous dirige vers l'enclos où se trouve l'espagnol, la française et la zébrâne. Arrivé à la barrière, je m'y accoude, observant les trois juments et parle un peu de la champagne à Charlie.
- Unreal n'est difficile a vivre. Elle est pot de colle, câline, pas compliqué à monter, bien qu'un peu déconcentrée.
J'observe le petit groupe s'approcher de nous en nous voyant.
- Pour l'instant, et pendant un petit moment, elle ne pourra pas être travailler. Elle est gestante. Mais après, oui, pourquoi pas vous la confier en DP.
Après tout ça me soulagerait.
- Si vous voulez entrer dans le pré, je vous en prie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'or et de lumière [Valentin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'or et de lumière [Valentin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obélisque de lumière
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Ne frappe surtout pas le visage, c'est trop visible ! [Valentin]
» Pour la St Valentin...Elle l'a quitté !!!
» "Il y a pas de lumière sans clarté, pas de beauté sans bonté" - Sara Ebstein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Dreams  :: L'Académie :: Les Equidés :: Vos RPs à Cheval-
Sauter vers: