Le retour de la célèbre EV !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PFS - Calypso

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: PFS - Calypso   Dim 3 Juin - 11:58



Calypso









Sexe : Jument
Age : 6 ans
Race : PFS
Robe : Gris

Débourrage : 100%
Galop requis : 2

Naisseur : Inconnu
Propriétaire(s) :
- Refuge [Actuel]
-
-
Contrat : Non disponible

Prix : 1300€




« Il fut un temps où Calypso avait été débourrée de la manière la plus correcte qui soit, afin de devenir une ponette de club. Elle adorait les enfants, elle adorait gambader au pré, elle adorait faire des cabrioles pour s’attirer le regard de tous.

Mais cela a bien changé aujourd’hui.

Un jour, alors qu’elle partait pour un concours spécial quatre ans, le van qui la transportait a eu un accident. Elle s’en est sortie de justesse, et avec pas mal de blessures. Elle a tout perdu, et suite à ça, son comportement a changé. Le club s’est vite rendu à l’évidence : Impossible pour eux de la garder. Alors ils l’ont vendue, et les choses ont empirée. Elle ne montre plus aucun intérêt pour la vie. Elle se laisse à peine approchée, nerveuse dès que quelque chose dans son environnement change. Elle ne supporte plus les endroits clos, mais ne supporte pas non plus la liberté totale, où elle se sent livrée à elle-même. Elle est devenue très anxieuse, et n’accorde plus sa confiance à personne. Jamais agressive, si vous parvenez à lui passer un licol elle vous suivra, mais n’espérez pas qu’elle vous montre de l’intérêt une fois détachée, elle ne sait même plus ce que cela veut dire. »








Performances

Confiance :  25%
Obéissance : 34%
Maniabilité :  34%

Moral : 10

Extérieur : 56%

Endurance : 101
Vitesse : 101



Points Disciplines

Dressage : 70
Saut : 60
Cross : 30
Travail en longe : 13
Travail en liberté  : 0
Ethologie : 0
(Niveau actuel : 0)
Jeux : 0
Course : 0
Western : 0



Génétique

Père : Inconnu
Mère : Inconnue
Descendance : Aucune


Palmarès

Epreuve - Place - Lien vers les concours
Epreuve - Place - Lien vers les concours


Carnet de Santé

Vétérinaire : Visites à effectuer tous les 2 mois.
Maréchal-Ferrant : Visites à effectuer dès que l'usure est supérieure à 60%
(Usure des sabots : 0%)
Dentiste Equin : Visites à effectuer tous les 2 mois.



Spoiler:
 
(c)Beyond the dreams


_________________


#Emprise - The One and Only


Dernière édition par Kiara E. Layne le Mar 19 Juin - 2:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Thomson

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: PFS - Calypso   Ven 8 Juin - 1:04


       « Si tu vois la vie en rose, t'abuses des hallucinogènes. » -  Shin Sekaï




Bzzt Bzzt. Bzzt Bzzt.
- Mmmh...
Je grogne sinistrement en tapotant ma table de chevet à la recherche de mon portable. Mes doigts touchent l'appareil, les vibration me chatouillent la main quand je l'empoigne et la lumière m'agresse la rétine quand je jette un coup d'oeil à l'écran. Je papillonne du regard afin que mes yeux s'adaptent à la luminosité artificielle et constate avec dégoût qu'il n'est que six heures seize. Je râle. Mais bordel qui peut bien m'appeler à cette heure-ci ! Kiara sait très bien que je travaille tard au bar et que hormis pour les naissances, je ne vais pas être de très bonne humeur!
M'entendant bouger, râler et soupirer, Loona en déduit que je suis réveillé. Elle quitte son coussin qui est au pied du lit pour me rejoindre. C'est le petit rituel du matin, le petit câlin qui fait nous fait du bien. Alors tandis que je caresse le pelage doux de la berger, je décroche. Je lâche un Allô ? froid et agacé.
- Oui, bonjour monsieur Thomson, c'est monsieur Cooper à l'appareil, vous savez le transporteur de chevaux. Il me semblait vous avoir prévenu que j'arriverais à six heures, l'ai-je bien fait?
Oups! J'ai totalement zappé ça! Hier Kiara m'a pourtant prévenu qu'elle ne pourrait pas l'accueillir personnellement et elle m'a demandé d'y aller... Ohlala, ma soirée a été longue et j'ai dû repousser un peu la fermeture du bar... Je suis donc rentré il y a un peu plus d'une heure...
- Ha euh... Si je l'ai bien reçu ... Heu, je suis vraiment désolé monsieur Cooper, j'arrive tout de suite!
Je raccroche à la hâte, embrasse le sommet du crâne de Loona avant de la faire descendre. Je repousse vivement les draps, j'enfile des vêtements au hasard et à la va-vite et je me dirige rapidement dans la cuisine, manquant de trébucher au passage. Je n'oublis pas de donner son petit gâteau du matin à ma chienne qu'elle gobe, quant à moi je prend quelques carottes que je passe furtivement sous l'eau pour les laver avant de partir en claquant la porte, sans bien sûr laisser Loona à l'appartement.

Ce matin il fait bon, c'est agréable. Le soleil commence à rayonner et ça sent la journée chaude. J'arrive au pas de course au refuge où le transporteur m'attend. Je viens serrer la main de monsieur Cooper qui m'attend appuyer contre son camion. Loona, toujours contente de voir des gens, vient lui faire joyeusement la fête.
- Je suis vraiment désolé monsieur Cooper, j'ai eu une très longue nuit au bar, je n'ai pas entendu mon réveil quand il a sonné!
Je passe sur le fait qu'en fait j'ai oublié de programmer mon réveil...
- Ce n'est pas grave, vous êtes là, c'est ce qui compte! Je n'aurais pas su quoi faire d'une jument traumatisée, haha. Surtout qu'ensuite je dois aller de l'autre côté de l'Angleterre pour déposer un champion qui vient d'être vendu.
Le transporteur caresse la berger suisse avant de me tendre les papiers de la jument pour que je jette un coup d'oeil avant d'entrer dans le camion, au moins pour que je sois préparé à la bête qui m'attend. Je lis tranquillement les papiers qu'ils me donnent pendant que lui s'occupe de Loona. Donc : Calypso, PFS de 5 ans. Intéressant. Puis je lis que la jument a reçu plusieurs doses de calmant, j'interroge monsieur Cooper.
- Hum, dites-moi monsieur Cooper, Calypso a reçu plusieurs doses de calmant?
L'homme s'arrête de jouer avec la chienne et me dit.
- Heu, oui si vous lisez plus loin vous verrez qu'elle a eut un accident et que depuis elle est claustrophobe. Le vétérinaire n'avait pas vraiment la patience poru rester tout le temps que demandait Calypso pour entrer dans le van avec une seule dose et donc il lui en a redonné pour qu'elle s'oppose beaucoup moins et soi bien plus calme pendant le transport donc là elle est totalement shootée.
Je râle un peu, ce n'est pas vraiment la solution, mais je ne juge pas, le travail de monsieur Cooper est juste de transporter les chevaux d'un point A à un point B, et il est plus rapide de droguer la jument que de prendre le temps de la rassurer et puis elle risquerait de se mettre en danger lors du transport. Je repose les papiers dans le camion pour l'instant avant de dire.
- Si on allait voir la bête maintenant.

Il ouvre la porte du van et j'entre lentement. Calypso tourne la tête lentement vers moi, le regard vitreux. Bien, elle semble bien défoncée.
- Salut Calypso, je suis Valentin. Je suis gentil, je viens te sortir de là.
Je m'approche d'elle doucement. Arrivé à ses côtés, je lui tend la main pour qu'elle la renifle. La jument est deux de tense, elle jette un coup d'oeil à ma main avant de la lécher... elle doit surement penser qu'elle contient une friandise et semble intriguée quand elle n'a pas ce qu'elle a imaginé... ? Elle s'arrête et reste bloquée sur ma main. On dirait une droguée en train de phaser. C'est drôle. De ma main libre je détache la longe.
- On y va ?
Je lui donne une petite caresse du bout de l'index entre ses naseaux ce qui la surprend mais elle met deux minutes avant de lever brusquement la tête... oui c'est le temps que les informations lui montent au cerveau. Je commence à avancer pour la sortir mais la demoiselle totalement décalée de la réalité ne semble pas tout de suite assimiler les choses. Je tire un peu sur la longe et deux minutes plus tard elle commence à marcher, me suivant. Une fois sortie du camion, de la manière la plus lente et la plus posée du monde, la grise se surprend à voir la lumière. Elle s'arrête et regarde autour d'elle, très lentement pour tenter d'assimiler ce qui lui vient aux yeux. Elle ne comprend pas trop et malgré les médicaments qui la calment énormément, elle lâche un petit cri aigu... enfin ce qui semble l'être. Je pose la main sur son encolure et lui caresse doucement l'encolure. Loona arrive à ce moment-là pour rencontrer la ponette. Elle s'arrête à ses pieds et mon petit clown s'assoit avant de faire la belle pour attirer l'attention de Calypso. Celle-ci mets quelques minutes avant de remarquer la présence de la chienne et ensuite encore quelques minutes pour baisser la tête et la renifler. Enfin, défoncée comme elle, elle met un coup de tête à ma berger suisse, ne contrôlant pas sa force, ma pauvre pépette roule un peu plus loin en couinant. Je fronce les sourcils mais je ne peux pas en vouloir à Calypso qui est droguée.
- Loona, viens me voir ma belle.
Dis-je en me penchant vers le sol et tapotant mes cuisses. Ma chienne arrive en rasant le sol, totalement apeurée par la ponette. Je la caresse vivement.
- Tout va bien chouquette, elle est juste un peu maladroite, pas du tout méchante.
J'indique à monsieur Cooper que je vais mettre Calypso dans un des prés du refuge et que je reviens dès que je le peux.

J'avance pas par pas avec la grise. Je sais qu'elle a besoin de temps pour que les informations mais la patience n'est pas mon fort... j'avance impatiemment, tirant un peu plus sèchement sur la longe. Deux minutes plus tard elle me rejoint en trottinant, et je continue dans cette lancée, ne la stoppant pas le moins du monde mais trottinant à ses côtés. Ouf! On arrive un peu plus vite aux paddocks où des chevaux ne supportent pas les boxes attendent leur ration du matin. D'ailleurs je passe devant l'enclos de Not Afraid, qui me foudroie du regard. Je ne fais pas attention et continue de faire trotter la ponette avant de tourner dans un pré ouvert. Je l'arrête et directement la lâche avant d'aller refermer la barrière. Je reviens vers elle pour la caresser.
- Voilà Calypso tu es dans ta maison provisoire. Promis je repasserais une fois que tu seras redescendue... d'accord?
La jument ne semble pas vraiment comprendre. Je lui tend une carotte qu'elle voit, observe et tente d'attraper avec ses dents. C'est drôle car on dirait qu'elle est bourrée! Elle mord dans le vide mais elle est bien résigné à manger cette carotte! Je l'aide un peu en venant placer le légume sous sa bouche. Elle le prend en bouche et le mâche bruyamment. Je souris.
- Aller, miss, je te laisse.

Je sors du pré, retourne voir monsieur Cooper pour récuperer les papiers et part avec Loona, après avoir saluer le transporteur, direction le bureau de Kiara pour déposer la paperasse de la grise. De plus j'envoie un message à la directrice pour la prévenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: Re: PFS - Calypso   Ven 8 Juin - 10:30

Un excellent résumé pour cette rencontre un peu matinale !
Attention, vu l'état de Calypso elle se pourrait qu'elle ne se souvienne pas de Valentin la prochaine fois qu'elle le verra.

PP : +5

Confiance : +5
Obéissance : +4
Maniabilité : +4

Moral : +5

Endurance : +1
Vitesse : +1

Travail en longe : +3

_________________


#Emprise - The One and Only
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valentin Thomson

avatar

Messages : 440
Date d'inscription : 03/05/2018

MessageSujet: Re: PFS - Calypso   Mar 19 Juin - 1:27


       « Deux adorables boules de poils. »



Après avoir débarquer la ponette, je vaque à mes occupations. Finalement, la journée passe plus vite que prévu et il est déjà 20 heures... Il me reste encore Dream Walker à sortir et je dois passer voir Calypso qui doit être perdu maintenant que les calmants se sont dissipés.
J'ai lu sur son dossier ce matin que c'était une grande nerveuse depuis son accident... quoi de mieux que de mettre deux stressés ensemble pour qu'ils parlent de leur stress ?

Le petit bai à mes côtés, hennissant à tout va, communiquant son stress aux chevaux du refuge, déjà bien stressé par ma présence pour certains, d'autres juste nerveux a cause des autres chevaux... en bref, Walker n'est pas à sa place ici et se demande ce qui lui arrive, le pauvre! Pourquoi se retrouve-t-il au milieu de ses compagnons nerveux ? Je lui caresse l'encolure et le rassure.
- Ne t'inquiète pas bonhomme, je vais pas t'abandonner, on va juste voir une copine.
Il ronfle comme pour me dire qu'il n'est pas à l'aise ici... en même temps, en dehors de son pré avec son copain Heigh Ho, où est-il à l'aise ?
- Aller mon bébé, montre-moi que tu peux être un vrai gentleman avec une demoiselle en détresse.
En parlant de demoiselle en détresse, je vois Calypso faire les cents pas, hennir à son tour, totalement affolée! Ses yeux roulent dans tous les sens, elle se colle au barrière comme si l'espace qui lui était donné lui était bien trop grand, elle tourne et se retourne comme si elle voulait sortir mais elle ne semble pas plus rassuré par ce qu'il y a de l'autre côté de la barrière.

Je m'approche de l'enclos de la jument, Walker est distrait et regarde de l'autre côté, il ne semble même pas avoir remarqué la présence de la grise. Je fais claquer ma langue pour attirer l'attention de Calypso. Elle se fige, tourne la tête vers moi, me toise un instant avant de s'éloigner rapidement, les oreilles remuantes dans tous les sens, les yeux fous... comme si elle devait s'éloigner au plus vite de moi, comme si elle se demandait si j'allais la manger, si j'allais la frapper, si c'était du lard ou du cochon! Oh tiens, bizarrement elle me rappel un peu quelqu'un... Dream Walker ? Je me tourne vers lui, et celui-ci observe Not Afraid faire la caïd, faire le bonhomme dans son pré parce qu'il m'a vu et que ma tête ne lui revient pas. L'espagnol, bien décidé à me chasser de SON allée devant SON pré, fonce sur la barrière et se cabre devant. Il ne peut pas me foncer dessus et ça l'énerve! Le poney bai sursaute et vient se blottir contre moi, loupant de peu de m'écraser le pied, en lâchant un petit couinement mais sans pour autant quitter son camarade du regard. Je pousse la barrière de l'enclos de la ponette et y fait entrer le petit étalon qui me suit docilement sans pour autant lâcher le PRE du regard. Je le détache, sors du pré et referme la barrière. Il faut une minute avant qu'il ne se rende compte de ce qui se passe. Il me jette un regard l'air de dire "Mais... mais tu avais dit que tu ne m'abandonnerais pas!. Je lui caresse son bout de museau et lui dit en montrant la jeune grise au milieu du carré d'herbe.
- C'est ta demoiselle en détresse, Walker.
Il tourne la tête avec indifférence comme tout ce qu'il me disait c'est "T'es qu'un menteur, je m'en fiche de ta demoi... machin chose, moi je veux partir! mais quand il la voit... là ça fait zing (pour ceux qui ont vu Hotel Transylvania). Il redresse les oreilles, puis la tête. Il se gonfle, bombe le torse, me lance un petit coup d'oeil comme pour me demander mon autorisation et quand j'hoche la tête, il s'éloigne en trottant fièrement la queue en panache... Mouai, je suis pas convaincu, c'est un peu du surjoué, il imite juste le comportement de son père quand Vision a ses chaleurs mais monsieur n'a jamais fait ça avant, il ne sait pas vraiment comment s'y prendre, tellement qu'il s'emmêle les sabots et trébuche. Il trébuche, tombe au ralentit sur le flanc et quand il relève la tête, son nez se retrouve collé à celui de la grise. Il papillonne des yeux un moment, ne comprenant pas tout de suite et comme pour se rattraper, il décide de faire style que c'était prévu et qu'il avait décidé de se rouler. Alors il se roule, sous le regard surpris de Calypso qui ne comprend pas trop. Je ris doucement pour pas les déranger, un vrai pataud mon loulou! ... mais il ne laisse pas le grise indifférente car elle vient le renifler et semble se détendre en sa présence. Walker se relève et se laisse observer, se laisser sentir sans bouger. Il me jette des regards de détresse en mode "J'fais quoi maintenant ? Aide-moi papa!. Je ne sais pas à quel moment je l'ai trop couver car j'ai l'impression qu'il n'a pas tout les codes équins... on dirait que son instinct est un peu détraqué, pourtant il a bien observer papa Gameboy faire, à aucun moment je n'ai fait du couvage, ni de la surprotection envers lui mais lui s'est énormément rattaché à moi après son sevrage. Je ris encore, c'est tellement drôle et tellement mignon. Calypso a totalement oublié son stress et la présence du petit bai semble le rassurer.
Le problème c'est que le soleil baisse dans le ciel et que je ne vais pas pouvoir les laisser ensemble plus longtemps. J'entre doucement dans le pré, fais claquer ma langue pour attirer l'attention sur moi. Automatiquement, Walker hennit et s'approche au petit trot. Il jette un petit coup d'oeil à sa nouvelle copine pour voir si elle le suit, mais elle reste plantée là comme une benêt, ne comprenant pas pourquoi il était si avenant avec moi. Il me regarde et je perçois un petit "Désolé." dans son regard avant qu'il ne fasse demi-tour pour rejoindre la ponette. Je souris quand je le vois imiter Heigh Ho quand il tente de la rassurer, de petit coup de museau et restant près d'elle. Je m'approche lentement. Calypso recule d'un pas. Walker ne faiblit et reste immobile, lui montrant que je ne lui veux aucun mal et finalement j'arrive à leur hauteur, je passe le licol à mon poney tout en feignant l'indifférent envers la grise. Le but est qu'elle s'intéresse à moi et que je ne force en aucun cas le contact. Je me tourne et incite à mon bai de me suivre. Celui-ci oppose un peu de résistance au début, voulant rester avec la demoiselle timide mais un claquement de langue le met en avant et il me suit. Bientôt, on est rejoint par la grise... je suis un peu coupable car je lui retire son tout nouveau pilier ... Arrivé à la barrière, je me retourne lentement et m'adresse à Calypso.
- Je suis désolé ma belle, on ne peut pas rester mais promis on reviendra vite!
Je lui tend la main, d'abord elle hésite, mais elle vient la renifler et comme si elle reconnaissait mon odeur, ses oreilles se redressent et elle vient déposer une léchouille sur ma paume... Je souris, c'est déjà un début!
Je ne force pas plus et sors le petit étalon du pré, au grand désespoir de celui-ci qui jette des hennissements aigus en se retournant vers sa copine, tout le temps où on sort du refuge. Il se calme un peu quand il ne l'a plus en visuelle, mais on l'entend l'appeler au loin... On reviendra bien assez vite, promis!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: Re: PFS - Calypso   Mar 19 Juin - 2:08

Un résumé qui fait du bien après les avènements de ce soir ! Il semblerait que Valentin soit sur la bonne voie avec Calypso, continuez comme ça tous les trois !

Pour Walker :

Moral : +8

Extérieur : +7

Travail en longe : +3


Pour Calypso :

Confiance : +5

Moral : +5

Extérieur :
+6

_________________


#Emprise - The One and Only
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PFS - Calypso   

Revenir en haut Aller en bas
 
PFS - Calypso
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calypso.
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» ▬ La Grotte De Calypso ▬
» Calypso
» CALYPSO ☂ tous les hommes craignent de se faire posséder par une sirène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Dreams  :: L'Académie :: Les Equidés :: Refuge :: Paddocks-
Sauter vers: