Le retour de la célèbre EV !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CSO de Juillet.

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: CSO de Juillet.   Dim 1 Juil - 13:51

CSO de Juillet


C’est donc ici que vous devrez nous poster votre résumé une fois que celui-ci sera finalisé. Vous avez jusqu’au 31 juillet, 23H59, pour poster ici. Le 01 août à 00H le sujet sera clôturé, pour passer à la dernière épreuve. Vous êtes prévenu !




Juillet: Epreuve de CSO

Là encore il faudra écrire un résumé en respectant bien votre niveau, celui de votre cheval, et son caractère. Un cheval n'ayant jamais sauté ne pourra pas faire un parcours de 110 ...

Cette fois-ci, votre difficulté sera de trouver un déguisement, et si possible de l'accorder avec celui de votre cheval. Ce point pourra vous apporter des bonus non négligeables dans le classement de fin de mois, alors lâchez-vous !

Bien entendu si vous avez besoin de cours pour vous préparer à ces épreuves, nos moniteurs seront là pour vous accompagner !

NB: En fonction de la difficulté de l'épreuve vous aurez entre 6 et 9 obstacles à passer. Avant d'écrire votre résumé vous aurez un dé "Chrono" à lancer, qui donnera le ton de votre résumé ! Attention à le respecter ! Des sanctions seront prises si le dé n'a pas été utilisé.

Attention: Comme précédemment vous ne serez pas jugé sur votre niveau, mais sur la propreté de votre parcours, votre attention portée à votre monture avant, pendant, et après le concours, et en partie sur votre chrono, tant que vous ne prenez pas de risque inutile.

Pour cette épreuve, comme pour les autres, vous pourrez utiliser l’un de vos chevaux, ou un poney / cheval de club.

Le parcours (cliquez dessus pour l'ouvrir dans un nouvel onglet):
 


code by bat'phanie

_________________


#Emprise - The One and Only


Dernière édition par Kiara E. Layne le Mar 14 Aoû - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Dim 1 Juil - 13:59

Kiara E. Layne sur Maelström of Sunbeam
Epreuve choisie: Club Elite.

Pendant tout le mois de juin nous nous étions entraînés, Maelström et moi, pour l’épreuve de CSO du concours d’été. Le hic, c’était que je n’étais pas certaine de savoir quelle épreuve je préférais. En fait, si le spa ne posait aucun problème, Mae’ n’était pas un grand fan des murs, et c’était en pensant à ça que j’avais revêtis ma tenue pour la journée : Bottes en daim, petit short en denim, chemise en jean, sous une grosse veste marron, qui avait appartenu à mon père. Avec cet accoutrement venait une grosse ceinture en cuir marron ainsi qu’un chapeau de cowboy, et je souris en voyant ma tenue. Au Texas, dans les fêtes locales, on aurait dit que je portais tout simplement une tenue traditionnelle. Mais ici, au beau milieu de la côte Est de l’Angleterre, cette tenue bien qu’élégante relevait évidemment du déguisement, et encore : Il me fallait préparer Mae, qui avait passé la nuit au box pour ne pas détruire ma préparation d’hier soir. L’avantage, c’est que les dernières épreuves n’avaient pas lui avant 16H minimum, plus s’il y a du retard.

« Fais pas le malin, tu seras pire quand j’en aurais fini avec toi ! » J’avais annoncé à Maelström en arrivant à mon écurie.

Heureusement, il avait conservé sa chemise rafraîchissante toute la nuit qui, non seulement le gardait au frais, mais en plus l’empêchait de se salir. Je lui avais donc retiré, et avais souri, satisfaite. Il était absolument parfait, et une fois son licol enfilé je l’avais emmené à la zone de pansage où j’avais commencé par un coup de brosse douce, rudimentaire. J’avais ensuite complètement nettoyé ses sabots, avant de les graisser, comme je le faisais en ce moment trois fois par semaine. Avec la chaleur, mieux vaut être sûr.

« Dis voir, je me demandais si tu serais tenté par le mur … » Je m’étais arrangée avec le jury, pour passer en tant que dernière de la Club 1, ce qui me permettait de passer en première de la Club Elite si jamais. J’avais donc le temps pour décider, mais cela m’inquiétait un peu de ne pas être sûre …

« Bon, et maintenant : La partie marrante ! Tu vas voir, toi aussi on va te regarder ! »

J’avais sorti les différents pots de peinture de mon sac et il avait tendu l’encolure, curieux. Eh, on ne peut pas dire qu’il n’aura pas été prévenu ! J’avais donc commencé par la peinture bleue, une main gauche sur sa cuisse gauche, signe de combat achevé. Des flèches bordant les sabots de ses antérieurs, signe de vitesse. Puis en rouge : Un cercle autour de l’œil droit, censé améliorer sa vue. Une flèche de feu sur l’épaule gauche, signe de puissance et de force. Enfin, un serpent sur sa jambe droite, pour la discrétion et l’agilité du serpent. Une fois tout ça terminé, j’avais souris. Il était absolument magnifique, et je ne voyais rien de plus à ajouter. Cependant, il fallait à présent que tout cela sèche bien. Je l’avais donc emmené brouter tranquillement au soleil, et quand j’avais senti qu’il avait envie de se dégourdir les jambes après cette nuit au box je l’avais emmené en balade, où nous nous étions contenté d’un petit rythme tranquille. J’avais le pressentiment qu’il était de bonne humeur. A cru sur son dos, avec une simple cordelette autour du cou, nous étions libres. Libres de faire ce que nous voulions, de faire des erreurs si nous le devions, mais aussi libres de réussir.

« Et si on se le faisait ce mur ? »

16H15. Les derniers cavaliers de la Club 1 viennent de sortir de la grande carrière, et ça va être notre tour d’ici quelques instants. Je sens mon cœur battre à un rythme effréné alors que jusqu’ici je n’avais jamais été stressée pour quelque épreuve que ce soit. Mais aujourd’hui, je prenais un risque, et j’en avais conscience. Il faudrait donc que je sois très prudente, et si je devais essuyer un refus parce que finalement Mae n’était pas prêt, eh bien soit.

Nous étions libres de choisir une chanson pour nous accompagner sur notre passage, et en ce qui me concerne j’avais sélectionné une chanson de The Score, quoi de plus motivant ? Le chrono partirait dès notre entrée, et je savais que Maelström saurait donner de la vitesse. Mais saura-t-il donner également la puissance nécessaire à passer les obstacles, non des moindres ?

« Je crois en toi, Champion … » Je lui avais dis, caressant son encolure, les yeux fermés, utilisant pour la première fois ce surnom.

Premier « Pam » et un départ au galop à droite. Je voulais de la régularité, et à peine cinq foulées plus loin, arrivée du premier vertical à une hauteur de 105 cm. Position pleine de justesse, même à cru, je suivais son mouvement naturel, et l’emmenais directement devant la rivière pour couper le virage, sachant pertinemment que vue son expérience de cheval de Western il en était parfaitement capable. Entrée sur le double, mains en haut des crins, regard porté loin, déjà sur le troisième obstacle, jambes pour encadrer le saut, et ni le premier oxer ni le deuxième, pourtant montant, ne lui posèrent problème. Je voyais le chrono défiler, et à chaque foulées j’essayais de garder l’impulsion la plus naturelle possible, en accompagnant bien le mouvement. Impossible cette fois de couper par devant le spa, alors je fis une courbe large mais rapide avant d’entrer sur le deuxième double du parcours. Je le sentais à fond dedans, et je me régalais autant que lui. Cette sensation de voler au dessus des obstacles était clairement très agréable, impossible de le nier. Et nous nous amusions tous les deux à couper les courbes autant que possible, effectuant un cercle très réduit avant de nous aventurer sur le 4, à 110. Cela n’était pas très pro, mais voyant que ça nous avait fait gagner de très précieuses secondes j’en étais malgré tout ravie, surtout que je connaissais Maelström. Et je savais qu’il en était totalement capable. Réception à gauche avant de nous diriger sur le cinq, qui nous amenait ensuite directement sur la courbe entre le spa et le vertical de la seconde combinaison. Nous effectuions le parcours le plus audacieux pour le moment, et il nous restait à voir si ces efforts seraient récompensés. En tout cas, Maelström s’amusait, et c’était la meilleure récompense que j’aurais pu espérer. Je lui avais ensuite demandé d’allonger pour pouvoir aborder la rivière sereinement, et je l’avais entendu souffler. J’avais laissé remonter mes mains vers le haut de son encolure pour le permettre de se détendre un peu, gardant mes jambes, et il avait volé par-dessus la rivière, avec une marge très large, qui m’avait faite sourire. Oui, j’aurais dû garder mon sérieux, mais que voulez-vous, quand un Paint Horse vous offre ce genre de saut, c’est difficile de garder son sérieux.

45 secondes, et une piste qui me sembla interminable avant d’arriver sur le spa. Il l’avait pourtant franchie sans la moindre difficulté, mais entre la musique et l’adrénaline, j’avais l’impression de vivre au ralenti, et de voir tous les détails défiler lentement devant mes yeux. Je l’avais senti faire un effort pour monter les épaules suffisamment haut pour passer sans difficulté la barre la plus haute, à 110. Et il n’était pas au bout de ses peines. Serrant la mâchoire, j’avais donc refermé mes mains légèrement, pour rassembler ses foulées. Tant pis s’il perdait de la vitesse au passage, je refusais de le casser sur une simple épreuve. Et finalement, devant le mur, je l’avais encadré avec mes mains, mes jambes, encouragé avec ma voix, soutenu du mieux que je pouvais, et il l’avait passé ! Il l’avait passé comme un chef, sans en faire tomber une seule brique, comme le champion qu’il était.

Suite à ça, je l’avais félicité chaudement, ralentissant progressivement, avant de sourire, en me rendant compte que nous l’avions fait, en 1 minutes et 02 secondes, comme l’indiquait le compteur !

« Finalement, on dirait que cowboy et indien font parfois bon ménage… » J’avais dit pensivement, caressant tendrement son encolure, avant de mettre pied à terre : « A présent une bonne douche s’impose ! »
------------------------ NOTATION PAR MAGALIE------------------------


Un serpent sur la cuisse droite pour la discretion et l'agilité? Pour l'agilité, pourquoi pas mais disons qu'il y a plus discret dans un concours de saut qu'un cheval peinturé et qu'ile cavalière habillée à la Texane! Mais allez, va!

PP → +3

Bonus moral pour être sorties en concours+6

Maniabilité →  +3

Vitesse →  +5
Endurance → +4

Saut → +6

Très bonne reprise, bien expliqué. Je me demandais bien s'il allait passer le mur de la fin, et j'appréhendait ce moment qui s'est passé, somme toute, sans encombre. Heureusement pour toi!

SANS FAUTE 

_________________


#Emprise - The One and Only


Dernière édition par Kiara E. Layne le Mar 14 Aoû - 0:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Dim 1 Juil - 13:59

Le membre 'Kiara E. Layne' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CSO de Juillet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedreams.forumactif.com
June Parker

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 11/06/2018
Age : 21
Localisation : Canada =D

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Mar 3 Juil - 3:43

Unstoppable


Monture : Rosa Khutor
Costume (modifié pour les besoins du concours) : https://i.servimg.com/u/f85/17/76/02/03/ae88f610.jpg

L’air était frais ce matin. Le Soleil se trouvait haut dans le ciel et pourtant la température n’était pas étouffante. « Un temps idéal pour du CSO. » se dit June. D’un bon pas, la cavalière se dirigeait vers son écurie. En entrant, elle se dirigea immédiatement vers le box de Rosa. La jument semblait paisible aujourd’hui et c’était parfait, il n’y avait rien de mieux en concours qu’un cheval calme et concentré. June resta quelques minutes contre la porte du box de Rosa, à la regarder mâchonner son foin puis elle entra pour lui passer un licol et l’emmener dans l’allée. June attacha sa jument et recula de quelques pas. Indien, super-héros, créature fantastique et plus encore, June n’avait presque pas dormi tant elle pensait à la façon dont elle allait déguiser sa jument. On aurait presque dit que sauter des barres de de 110 cm la stressait moins que cette histoire de costume. Rosa gardait son regard posé sur sa propriétaire, se demandant sans doute pourquoi elle l’avait sortie juste pour la dévisager.

June examinait Rosa sous toute les coutures, en plus d’un déguisement à son image, elle devait pouvoir la monter en toute aisance et empêcher d’avoir un costume qui empêcherait la jument de sauter correctement. Le regard de June dériva sur Kalif. Kalif, quel dommage qu’il ne soit pas encore assez expérimenté pour aller en concours, sans aucun doute elle lui aurait mis un costume de show arabe, il était si beau dedans. Une lumière s’alluma soudainement dans le cerveau de June ! Arabe ! Même si c’était plutôt loin dans ses veines, Rosa possédait un peu de sang arabe, elle avait même une légère courbure du chanfrein pour prêterait presque à confusion ! Ni une ni deux, June s’engouffra dans sa sellerie, poussa les produits de douche d’un gros coffre en bois et ouvrit ce dernier pour en extirpé un tissu léger noir aux parures rouges et dorées. June l’observa, il y aurait plusieurs modifications à apporter pour pouvoir l’utiliser pour du saut d’obstacle, mais il était encore tôt, June avait tout le temps de s’atteler à la tâche.

La jeune fille rentra Rosa au box, n’allant pas la laisser poireauter dans l’allée, puis s’installa sur une balle de foin avec des épingles, des aiguilles, des fils noirs et une paire de ciseaux. June pris d’abord le filet de Rosa pour y installer les parures sur les montants, les rênes et la frontale. La cavalière s’assura que le poids des décorations et leurs emplacements n’entraient pas en contradiction avec le filet pour ne pas induire d’erreurs de communication entre elle et son cheval. Ensuite, June installa sa selle sur un porte-selle et plaça le costume de présentation arabe par-dessus. Elle commença pas attacher le cosume aux anneaux arrières et sur les côtés de la selle puis entrepris de remonter le tissu un peu plus haut que la sangle en l’attachant à l’aide d’épingle et de petites pinces rouges dissimulées dans les replis. Ainsi, on ne voyait pas la selle, mais le tissu et les pompoms ne viendraient pas battrent au vent et risquer d’emmener une barre durant un saut. June se résigna ensuite à retirer la majorité des pompoms du collier se trouvant sur le poitrail du cheval, elle ne voulait pas que ceux descendant plus bas dérangent Rosa durant leur tour. Pour terminer, June installa une attache de queue sur la selle sur laquelle elle fixa le tissu noir se trouvant sur la croupe ainsi, il ne risquerait pas de tomber d’un côté ou de l’autre. Une fois le costume de Rosa prêt, June se mis à ajuster le sien. Il n’y avait pas grand chose à faire, juste raccourcir les pans du pantalon « Aladdin » pour ne pas qu’ils dérangent et fixer le voile sur la bombe pour ne pas qu’il s’envole et le tour était jouer !

June ressortit ensuite sa monture du box pour l’harnacher. Comme l’accoutrement n’était pas habituel, June pris son temps, comme un retour au débourrage, elle faisait renifler Rosa, bougeait les tissus sur son dos pour voir sa réaction, la laissait s’habituer au poids du filet ainsi qu’à l’apparence déguisé de sa cavalière. Rosa sembla plus intriguée par tout ce cirque qu’apeurer ce qui rassurait grandement June pour le reste de la journée. Une fois toutes deux prêtes, June jeta un oeil à l’horloge au-dessus du box de Tryomph. Il reste 1h avant son passage si tout se déroulait comme prévu.

« Bon, j’ai peut-être été plus rapide que ce que je pensais…» soupira-t-elle.

June ne pouvait se résigner à desseller Rosa, elle aurait finit qu’il serait l’heure de la resseller. L’attirail de la jument n’était pas lourd, June se dit donc qu’une petite promenade sur le terrain de l’Académie les détendraient avant la compétition. Le duo émergea de l’écurie, le Soleil avait légèrement réchauffé l’endroit, mais c’était encore supportable. June pris appui sur la barrière et passa tranquillement sa jambe par-dessus la croupe de Rosa, veillant à ce que les costumes restent bien en place. Elle s’assit dans le fond de sa selle, plaça correctement ses étriers afin que l’on ne voit ni ses jambes, ni ses pieds et d’une petite pression des talons, commanda à Rosa de se mettre en marche.

June et Rosa trottèrent autour des installations de l’Académie pendant une trentaine de minute, s’arrêtant pour profiter d’une brise et saluant certains personnes que June reconnaissait puis la cavalière dirigea sa monture vers le paddock de détente pour laisser Rosa marcher rênes longues le temps que soit appellé leurs noms. Rosa était une surdoué de naissance, et si sa cavalière avait été un peu inquiète lors de la reprise de dressage du mois dernier, elle n’avait aucunes inquiétudes à propos du CSO. Rosa était née pour sauter, elle aimait ça et cela se voyait par son talent et c’est pour cela qu’aujourd’hui, June n’avait pas peur de tenter l’élite ! Leur tour vint plus rapidement que June ne l’aurait, cette dernière ré-ajusta ses rênes après une dernière caresse sur l’encolure de l’isabelle et un coup d’oeil aux costumes puis la dirigea vers la grande carrière. D’une pression des talons, June passa Rosa au petite trot avant l’entrée en carrière et dès qu’elles entrèrent à main droite, Rosa passa presque par elle-même au petite galop.

Quelques mètres après la barrière d’entrée, June effectua une légère ouverture de sa rêne intérieure pour diriger Rosa en douceur vers le vertical. Rosa avait été calme toute la journée, maintenant June la sentait concentrée et elle voulait absolument garder cet état d’esprit chez sa jument, c’est pourquoi elle gardait des aides légères sans être tendue sur les rênes. Rosa bifurqua vers la droite et franchit le 105 cm. Dès la réception, June tourna son regard vers le double en gardant sa rêne droite ouverte pour faire tourner Rosa devant la rivière. L’avantage d’avoir un petit cheval était qu’il était plus facile de lui demander des courbes serrées. Rosa frôla la rivière et June plaça Rosa au centre du double pour lui donner toutes ses chances de bien calculer ses foulées. L’isabelle sauta sans mal l’oxer, mais June dû mettre un peu de jambe à la réception au risque que Rosa n’ai pas assez de puissance pour l’oxer montant suivant. La jument se plia au rythme imposée par sa cavalière et avala l’oxer montant. Après ce double, June régla aussitôt l’allure de sa monture pour le double suivant : Deux verticaux. Elle contourna le spa puis raccourcit légèrement la foulée de sa jument. Ces verticaux n’étaient pas plus haut que ce que le couple avait déjà franchit, mais autant mettre toutes les chances de leurs côtés en contrôlant la foulée de sa jument que de la laisser aller au risque de faire une barre. Rosa obéit à la commande de sa cavalière et tout en pointant les oreilles vers les obstacles sauta le premier vertical, effectua deux petites foulées puis sauta le deuxième.

June sourit et félicita intérieurement sa jument : Oui, elle était vraiment faite pour ça ! Maintenant que les doubles étaient passés, le reste du parcours n’inquiétaient pas June qui ramena sa jument dans un galop de travail contrôlé convenant à tout obstacle. Le couple contourna les deux derniers obstacles sur la piste pour se diriger vers le quatrième, un autre vertical à 110 cm. Rosa sauta les barres et pour l’insister à se réceptionner sur le bon pied, June effectua un petit transfert de son poids tout en avançant légèrement la jambe gauche. Ces signes eurent l’effet escompté, Rosa se réceptionna pied gauche ce qui facilita le passage du vertical en 5. June fit ensuite passer sa jument entre le troisième et le huitième obstacle pour aligner sa monture avec la croix de 100cm et de nouveau incita la jument à se réceptionner du pied droit cette fois. À partir de là, le résultat pouvait être quelconque, June était juste fière de l’attitude de sa jument ! Pour la rivière, plutôt large il fallait l’avouer, June ouvrit légèrement ses mains sur les rênes tout en donnant des jambes pour que Rosa ait assez d’impulsion pour franchir l’obstacle. Rosa comprit le message et mit toute son énergie à l’appel. La cavalière laissa ensuite sa monture reprendre son allure de croisière sur la piste main droite, elles franchirent le spa sans problème puis passèrent entre le troisième et le cinquième obstacle pour rejoindre la piste avant d’aborder le mur. Ce dernier était à la fois imposant et le plus haut obstacle de la journée, mais aux premiers abords, il n’intimida ni la cavalière, ni sa monture. Comme pour la rivière, June encouragea sa jument et alla même jusqu’à claquer de la langue à l’appel avant de se coucher presque totalement sur l’encolure de l’isabelle. La réception fut un peu dure, mais voilà : C’était fait !

June regarda le temps au compteur, elles n’avaient pas effectuer le meilleur temps de la journée, mais c’était un temps tout à fait respectable considérant que Rosa débutait dans les concours et au vu de son attitude très…professionnelle sur le parcours. June détendit les rênes et gratouilla abondamment l’encolure de sa jument pour la féliciter avant de quitter la carrière. Dès qu’elles furent hors de l’action du concours, June mit pied à terre et desserra la sangle de sa jument avant d’aller lui offrir une petite rondelle de carotte.

« Tu as vraiment été géniale aujourd’hui. » confit la brune à sa jument avant de poser un bisou sur son museau.

------------------------ NOTATION PAR KIARA------------------------

PP → +3

Bonus moral pour être sorties en concours+5
Moral → +3

Extérieur → +1

Endurance → +5
Vitesse → +5

Saut → +5


Commentaires des jurys : Une reprise magnifique à regarder. Une jument et sa cavalière qui se comprennent parfaitement bien et on voit directement qu’elles n’ont aucune difficulté sur ce parcours, mais aussi que la jeune Rusa Khutor a un sacré potentiel à exploiter au cours des années à suivre. Le couple fait partie de nos favoris pour le moment.
SANS FAUTE 



Dernière édition par June Parker le Sam 7 Juil - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Mar 3 Juil - 3:43

Le membre 'June Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CSO de Juillet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedreams.forumactif.com
Keyton A. Silveira

avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 15/05/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Jeu 5 Juil - 15:00

Keyton Silveira sur Bibidi Bobidi Boo
Epreuve: Club 2.

Quand la nouvelle était tombée, j’étais resté sous le choc : Ainsi donc nous avions été classés premiers de l’épreuve de dressage. C’était un classement très surprenant pour moi qui, clairement, avais beau connaître mes capacités, je ne me doutais pas qu’il n’y aurait pas meilleur sur cette épreuve. Les juges avaient cependant délivré des commentaires très encourageants, et j’avais alors été regonflé à bloc. Ma nouvelle jument était un amour, mais alors que nous venions tout juste de nous rencontrer, je ne me voyais pas lui demander de se lancer à corps perdu dans l’épreuve de CSO. Alors, j’avais décidé à nouveau de me diriger vers les chevaux de club, et avais fini par jeter mon dévolu sur Bibidi Bobidi Boo, que nous appellerons Boo pour le bien être de nos neurones. La jument KWPN m’avait amadoué avec son calme et sa beauté reconnaissable entre tous, mais lors de nos premières séances j’avais bien vite compris qu’elle était sur l’œil. Alors, la semaine précédant l’épreuve, j’avais passé pas mal de temps avec elle en extérieur, ou encore à nous entraîner en musique pour que le jour J, elle soit aussi prête que possible. Bien entendu avec les juments nerveuses il fallait rester sur ses gardes, mais au moins les précautions nécessaires avaient été prises.

Et puis, le moment fatidique … Un bonus était attribué à chaque participant portant un costume, et aux écuries c’était un débat qui faisait du bruit. Pas mal de personnes cherchaient des conseils, et j’avais même ressortis mes croquis de dessin. Jusqu’à ce que j’ai l’idée qui me conviendrait, et qui irait merveilleusement à Boo.

J’avais réalisé moi-même son costume, ainsi que le mien, représentant une armure mais dans un matériau différent et beaucoup plus léger. L’inconvénient c’est qu’un chevalier, ben ça passe pas inaperçu dans une écurie, et à peine habillé j’avais croisé le regard de Noa. « N’essayes même pas de te moquer ou tu auras droit à trois semaines de grève. » J’avais dit avant qu’il ait le temps de dire quoi que ce soit puis j’étais sorti, mes affaires sous le bras.

En arrivant à l’écurie, j’avais eu peur de sortir de la voiture. Jusqu’à ce que je vois les autres concurrents, deux Daltons, un mouton, une cowboy (oh, salut Kiara !). Bon, clairement je n’étais pas le seul à avoir joué le jeu.  Alors, après m’être rassuré sur les déguisements des autres, je m’étais dirigé vers les écuries de club, où il y avait déjà du monde. Pour rendre ça plus agréable pour Boo j’avais décidé d’effectuer son pansage dehors, mais en me voyant arriver dans cet accoutrement, elle avait d’abord eu un mouvement de recul. J’avais souri, avant de lui demander : « Oh aller, c’est pas si terrible que ça, si ? » J’avais tendu la main vers elle, et elle avait fini par tendre l’encolure dans ma direction. Voilà qui était mieux.

Licol passé, je l’avais emmenée dans un paddock non loin du terrain de concours, histoire qu’elle puisse tranquillement observer ce qui l’attendait. Je savais que je n’allais rien lui demander de terrifiant, alors j’osais espérer qu’elle s’en sortirait.

J’avais donc commencé par attacher la longe à la barrière, lui laissant une bonne liberté de mouvement, puis j’avais attaqué avec un bon coup d’étrille pour commencer. Cela fait, le bouchon et la brosse douce avaient suivi. J’avais ensuite nettoyé ses pieds et profité du terrain propre pour les graisser, car comme aurait dit Noa : « Sans pied, pas de cheval. » J’avais fini par les crins, que j’avais totalement démêlés, et laissés lâches, pour être en harmonie avec son costume. Elle semblait calme, sereine, et j’avais donc décidé de la laisser profiter tranquillement, me contentant de lui tenir compagnie. Elle donnait l’impression de se sentir bien au pré, mais je savais que ma présence participait à son état d’esprit, après le travail et le temps que nous avions passé ensembles, je commençais à la comprendre vraiment.

Finalement, quand il fut temps de la préparer, je lui avais mis tout son équipement spécial « monture de chevalier féroce », et je l’avais rassurée quand c’était nécessaire. C’était une jument de club, alors elle n’était pas bien difficile, mais je préférais aller à son rythme, par pur respect. Au final, quand elle fut prête j’enfilais mon casque qui me servait de bombe pour l’occasion, et l’emmenais vers la carrière de détente, pour l’échauffer avant notre passage.

Là, j’avais travaillé sa concentration. Tout d’abord je l’avais détendue aux trois allures, travaillant les allongements et les raccourcissements de l’allure, puis je l’avais progressivement mise sur la main pour travailler son incurvation, les changements de pied au galop, tout ça pendant environ trente minutes pour ne pas trop la fatiguer. Enfin, je l’avais faite passer un petit vertical de 60, juste pour voir comment elle s’en sortait, et pour le moment sans embûche. Parfait.

« On dirait que ça va être à nous… » Je lui avais dit alors que notre chanson, Stand by You, se faisait entendre.

Notre épreuve était donc la club 2. Rien de bien compliqué, avec une hauteur moyenne de 85 cm, largement faisable pour une jument de club de son expérience. Alors, nous avions commencé tranquillement avec une entrée sur un galop de travail droit, équilibré, tandis que je jouais dans mes doigts le regard porté haut et loin pour l’encourager à se concentrer uniquement sur nous plutôt que sur le public. Aujourd’hui, j’étais là pour faire un parcours propre alors je n’avais pas pris de risque et étais passé derrière la rivière avant d’entrer sur le double. Elle savait ce qu’elle avait affaire, et j’avais très envie de placer ma confiance en elle, j’avais donc ouvert légèrement mes doigts sur les rênes, pour lui laisser une liberté plus ample. Malheureusement, cela causa une barre sur le second oxer du premier double, et ma mâchoire s’était crispée en entendant la barre tomber au sol. J’avais repris le plein contact avec la bouche et elle avait soufflé, signifiant son désaccord avec ce geste. Puisqu’elle s’était déconcentrée lorsque je lui avais accordé ma confiance, pensant qu’elle allait gérer, j’allais devoir la guider totalement. Tant pis pour elle.

Heureusement, la seconde combinaison n’avait pas été un problème et voyant le temps défiler j’avais donné quelques claquements de langue pour l’encourager le temps de rejoindre le 4, qu’elle avait passé sans le moindre effort. J’avais joué dans mes doigts pour lui demander de se concentrer mais à partir du moment où j’avais repris mes rênes elle était passée en mode grognon, alors qu’aurais-je bien pu y faire ?

Finir proprement, et dignement. Voilà ce que je décidais alors de faire. Le 5 derrière nous, il ne nous restait que la croix, sur laquelle j’avais bien soigné ma trajectoire, pour essayer de gratter des points comme je pouvais. De toute façon, à moins de vraiment le faire exprès, ce n’était pas un croisillon qui poserait problème.

Finalement, le dernier obstacle passé j’avais mis pied à terre, complètement déçu. Ce podium s’éloignait à vue d’œil, alors que je m’étais investi sur le costume de la jument autant que sur le mien. Le moral en avait pris un coup, et c’était dans le plus grand silence que j’étais allé m’occuper de Boo …

------------------------ NOTATION PAR MAGALIE------------------------

PP → +3

Bonus moral pour être sorties en concours+6

Maniabilité →  +5
Obéissance →  +3

Vitesse →  +2
Endurance → +5

Saut → +5


Et dire que l'épreuve en dressage était si prometteuse! C'est ce que l'on gagne à changer de jument! Wink Heureusement que tu as fait tout ce qui était dans ton pouvoir pour amadouer la douce en premier lieu. Quoiqu'il en soit, résumé réaliste a souhait qui était dans vos moyens. Reviendras-tu avec ta première monture lors de la finale de ce trois-épreuve ou tenteras-tu de te reprendre avec Bobidi…. Avec Boo? Smile

+4 points -  une barre 


Dernière édition par Keyton A. Silveira le Sam 7 Juil - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Jeu 5 Juil - 15:00

Le membre 'Keyton A. Silveira' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CSO de Juillet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedreams.forumactif.com
Riley S. Livingstone

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/05/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Sam 7 Juil - 21:31

Riley Livingstone sur Wild Fire
Epreuve: Club 3.

Le dressage avait été, à notre échelle, une réussite. Nous avions réussi notre reprise, et même si les juges avaient remarqué les défauts de Wildfire, j'avais quant à moi remarqué ses qualités. D'ailleurs, je l'avais largement félicité et j'avais même fait appel à Keyton pour lui procurer quelques massages pour aider tous ses petits muscles précieux à se remettre correctement. J'avais pris soin de lui, comme toujours, mais surtout après cette épreuve. En parallèle, j'avais cherché un costume pour notre épreuve de saut. J'avais fini par trouver quelque chose qui me plaisait bien, et qui me mettrait parfaitement en valeur, comme d'habitude. Une tenue du SWAT, moulante, décolletée par endroit, et qui en ferait rêver plus d'un, on ne change pas une équipe qui gagne ! Le seul souci c'était que le SWAT n'avait pas de cheval, alors comment le déguiser lui ?

Au final, la réponse m'était venue assez simplement : Il n'aurait pas de déguisement, en revanche un ensemble des plus sobres, et des plus sérieux. Aujourd'hui nous serions un couple style femme fatale, mais en duo. De toute manière, nous n'étions pas là pour nous donner en spectacle, mais pour montrer que tout était possible. Nous irions au bout de cette épreuve, quel que soit le classement.

Oui mais voilà, le jour J Wildfire me montra qu'il n'en avait clairement rien à faire de ma proposition. Je m'étais pourtant apprêtée : Cheveux savamment bouclés, combinaison ultra sexy, boots cirées, j'étais parfaite, comme à l'accoûtumée, mais aujourd'hui il y avait une raison toute particulière à cette préparation. Et j'espérais fortement qu'il finirait par me rejoindre dans ma motivation. J'avais au moins de la chance: Il était propre. Un miracle, pour lui qui a l'habitude de passer les nuits au pré. Il faut dire que ces derniers temps le temps était très sec, alors il ne pouvait clairement pas se rouler dans la boue. Pour l'occasion, une fois son pansage terminé, et ses crins bien démêlés, je lui avais graissé les pieds pour les protéger de la sécheresse, et tandis que je faisais cela il avait commencé à essayer de machouiller les protections qui lui seraient posées. Si n'importe qui aurait pensé qu'il montrait un signe qu'il ne voulait pas y aller, je le connaissais suffisamment pour savoir qu'en fait il était en train de se dérider, et je souris en récupérant la guêtre. " Aller gros boudin, on ne va plus tarder. "

Une fois prêt nous étions allés détendre dans la petite carrière. Juste un petit échauffement pour le mettre à l'écoute, et le réveiller un peu. Comme à son habitude, il chauffait très vite, et je savais que le petit parcours que j'avais sélectionné serait amplement suffisant. Nous participions à la club 3, déjà très bien vu son aversion pour le classique. Heureusement, il s'agissait là d'un parcours de CSO. Tout ce qu'il avait à faire était enjambé les obstacles, et filer droit. Pas bien compliqué, n'est-ce pas ?

Quand Code Blue se fit entendre, je caressai l'encolure de Wildfire une dernière fois. " Fais de ton mieux petit monstre, et je te laisse tranquille après. " J'étais presque certaine que je ne l'embêterai pas avec le cross, et que d'ici là le cheval que je souhaitais acquérir, Magic Everywhere, serait prêt à nous rejoindre... Croisons les doigts !

Je commençais par un départ au galop du pas, et rien que pour me faire chier Wildfire commença par partir sur le pied gauche alors que nous étions à droite. La mâchoire crispée, j'avais profité d'un temps de suspension pour demander un changement de pied que oh miracle, il me donna sans discuter. Mains posées je l'avais donc directement amené sur le vertical à 75 cm. Il avait ronflé à la réception et j'avais donné un claquement de langue pour le motiver, préférant néanmoins prendre large, derrière la rivière. Cela nous permettait d'avoir une belle trajectoire, soignée et précise, qui me permit de relancer son allure. Je l'avais ensuite emmené sur le double, toujours en gardant un contact précis avec la bouche, les jambes qui encadrent, et la voix qui encourage. Je savais qu'il était un peu ailleurs, et heureusement que j'étais préparée au pire, parce que dès l'entrée sur le double, il refusa à prime abord de passer le premier oxer. Manque de peau, ma cravache était de la partie, et il sauta l'obstacle n'importe comment, mais sans faire tomber de barre, tu parles d'un miracle... Malheureusement, et j'aurais dû m'en douter, la réception avait été tellement difficile que le second oxer le sentit passer, puisqu'il fit tomber les deux barres du haut. Eh ben ... Faites que le cauchemar s'arrête ...

Malheureusement, la suite ne fut pas beaucoup mieux. Son allure était déséquilibrée, et je sentais qu'il galopait parce que je l'y forçais, mais sans la moindre impulsion. Alors, j'avais serré la mâchoire, et l'avais passé au trot. C'était idiot, mais je ne pouvais pas continuer comme ça. Ensuite, pour éviter qu'il ne continue à s'égarer en faisant n'importe quoi j'avais commencé à jouer dans mes doigts, et bien évidemment qu'il savait ce que ça voulait dire. Il avait d'ailleurs fini par mâchouiller son mors, avant de passer le premier vertical de la seconde combinaison. Deux foulées plus tard il enchaîna sur le deuxième, et même s'il avait essayé de reprendre le galop, j'avais décidé de le faire bosser. Nous étions de toute manière dans les choux, alors autant faire diversion. J'avais commencé à lui demander d'allonger le trot, et j'avais alors perçu les encouragements du public, qui venait de comprendre ce que j'étais en train de faire. Je ne voulais pas regarder le chrono, presque sûre que nous avions déjà dépassé la minute.

Sur les courbes, je l'incurvais sur l'intérieur, sur les lignes droites je lui demandais de la précision, et je commençais à me demander si tous ces gens ne finissaient pas par le stresser, au final ? Après tout vu son passé ce ne serait pas étonnant ...

Le 4 fut finalement un jeu d'enfant, et le 5 s'enchaîna tout naturellement. A cet instant j'avais risqué un regard vers le chrono : 1"12 ... Eh ben..

Départ au galop à gauche, dans le petit galop, parce que je savais que sinon il allait finir n'importe comment, mais au moins on finirait à la bonne allure, et heureusement que je m'étais contentée d'un petit galop parce qu'il essaya de faire un écart avant de s'élancer sur la croix, de ce fait la passant à son point culminant, ce qui ne manqua pas de me déséquilibrer un peu, me faisant grogner au passage. " Wild ... " J'avais marmonné, énervée contre moi-même d'avoir pensé que c'était une bonne idée. C'était ridicule.

Heureusement, la croix était restée intacte, mais quand j'avais découvert notre temps inutile de vous dire que j'étais dégoûtée. Si j'avais su ... " Bon ben les concours c'est fini pour toi le boudin. " J'avais dit, avant de mettre pied à terre ...
------------------------ NOTATION PAR MAGALIE------------------------

PP → +3

Bonus moral pour être sorties en concours+6

Maniabilité →  +8
Obéissance →  +6

Vitesse →  +2
Endurance → +8

Saut → +8

Alors, femme fatale, Wild n'est pas tombé sous ton charme? Bonne idée de le faire bosser dans le bon sens, tant qu'à avoir ''raté'' la reprise. Quoique c'était plutôt drôle de te penser, belle demoiselle sur son indomptable créature, foncer dans les barres.  En tout cas, c'est bien récupéré pour une reprise bien ficelé. Dommage que ce ne soit que les barres qui soient tombés sur ton charme, pas le chrono.

+8 - une barre plus pénalité de temps 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Sam 7 Juil - 21:31

Le membre 'Riley S. Livingstone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CSO de Juillet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedreams.forumactif.com
Katherine Hadley

avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 01/05/2018
Age : 28
Localisation : Angleterre

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Dim 8 Juil - 15:18

Kat et Suerté

_________________
Bonjour Invité, un RP avec moi te tente ?


La Cavalerie:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Dim 8 Juil - 15:18

Le membre 'Katherine Hadley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CSO de Juillet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedreams.forumactif.com
Arianna Klanai
Journaliste
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 01/05/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Dim 8 Juil - 17:45


CSO de Juillet

Le mois de juillet était là et avec le concours de saut d’obstacle ! Pour sur que nous allions nous rattraper et gagner des points avec Moon dans cette discipline. Je coiffais d’une longue tresse mes cheveux blonds, puis pris le chemin des écuries. Le concours de saut était déguisé, j’avais donc loué un costume pour l’occasion, mais pour ne pas le salir, j’avais mis une tenue simple d’équitation le temps de m’occuper de ma monture.

J’arrivais donc aux écuries chargée d’un sac de course contenant le déguisement de ma monture et d’un sac à dos contenant le mien. Comme le dressage, j’avais bien nettoyé Moon la veille et lui avait mis une petite chemise pour qu’elle n’ait pas trop chaud, mais qu’elle ne se salisse pas trop non plus. Je lui enlevais donc la chemise et lui passais un coup de bouchon puis un coup de brosse douce. Je lui curais les pieds puis commençais à la harnacher.

Elle savait très bien que lorsque je venais aux aurores, il y avait une bonne raison : la compétition ! Je la sentais commencer à s’agacer, à se mettre en pression, à devenir nerveuse. De plus, elle avait tendance à gratter le sol de ses antérieur, comme si ça allait faire venir les choses plus vite.

Une fois harnachée, je pus passer à la « déco ». Je lui avais mis un filet, une selle et un collier de chasse en cuir noir, ainsi qu’un tapis et des protections (guêtres et protèges boulets) dans lesquels j’avais investi en blanc. J’avais également pionté sa crinière avec des élastiques blancs. Autour du collier de chasse, je nouais une sorte de banderole « flocon de neige ». Je mis également un flocon sur la têtière du filet. Je voyais bien que la jument ne comprenait pas l’origine de ce soudain accoutrement, mais tant qu’elle n’avait pas concouru, rien ne viendrait perturber ses pensées. Les flocons étaient blancs, légèrement pailletés pour les faire ressortir un peu plus. Je mis également un flocon sur sa cuisse droite et y posais des espèces de lettres autocollantes formant un « Elsa » en bleu pailleté sur sa fesse (avec un produit exprès et non néfaste pour elle, je vous rassure).

Il ne me restait plus qu’à me préparer moi ! Je laissais la grise dans son box quelques instants pour aller me changer. Je ressortis des vestiaires en robe bleu ciel avec des broderies en voile blanc. Les concurrents avaient devant eux une véritable reine des neiges avec son cheval de princesse.

Avec un peu d’aide, je me mis en selle, essayant de manœuvrer pour que mon costume ne me gêne pas. Une petite détente dans la carrière, puis nous étions appelées pour notre passage ! Nous passions les dernières et au vu des autres prestations, la barre était haute…

La cloche retentie et nous nous élancions sur le parcours de la club élite. La grise n’eut aucun mal à partir au galop après seulement quelques foulées de pas. Il allait falloir que je la canalise ! L’entrée se faisait dans un angle de la carrière. Le premier obstacle se trouvait sur la droite. Moon le passa avec toute son énergie, si bien que faisant 105 cm, l’obstacle aurait pu en faire 50 de plus qu’il en aurait été pareil. Bonne réception, je décidais de prendre l’option en passant devant la rivière, gagnant surement quelques précieuses secondes. Il allait quand même falloir que je ralentisse pour pouvoir finir le parcours à cheval… Le passage du deuxième obstacle fut un peu plus compliqué. Moon surdosa son effort, si bien qu’elle pu à peine faire une foulée et trébucha lors de la réception du second vertical. Je réussi tant bien que mal à rester sur selle et ce fut reparti pour une galopade jusqu’au troisième obstacle. Là aussi, un double, mais des verticaux, soit plus simples que des oxers. De plus, deux foulées séparaient les deux. Le virage fut sec entre la rivière et le mur, mais il y avait là le moyen de gagner du temps. Moon avait l’air de comprendre qu’il fallait qu’elle se calme. Aussi, je fis mon possible pour amener ma grisette le plus droit et centrée possible du vertical de 110 cm, soit l’obstacle numéro quatre. Je préférais faire quelque chose de propre et appliqué plutôt que de casser ma monture.

Réception sur le bon pied, je mis un petit peu de pression dans mes mollets pour faire accélérer ma jument. Nous sautions le vertical en cinq, puis nous nous dirigions vers la croix en six, coupant devant le spa. Je changeais à nouveau mes aides pour arriver sur le bon pied, puis je dirigeais princesse Moon vers la rivière. L’eau, ce n’était pas du tout son truc, aucun risque qu’elle ne la touche ! Le numéro huit était à l’autre bout de la carrière, aussi je serrais un maximum la combinaison du deuxième obstacle. Le spa ne posa pas de problème particulier. Il ne nous restait plus que le dernier obstacle : le mur. Je demandais à Grey Moon de passer entre les obstacles trois et cinq, puis tournait face au 9 après avoir suivis de loin la piste.  

Au final, le parcours se passa bien, pas de fautes donc pas de point de pénalité, et un temps raisonnable. Nous n’étions pas première en temps, mais en dehors de gagner, je faisais ça aussi et surtout pour le plaisir. Je savais l’enthousiasme que Moon avait à participer à des compétitions, elle aimait être mise en avant. De plus, le saut, c’était son domaine, et elle savait très bien comment faire pour épater. Mon but était avant tout de réussir à calmer ses pulsions à la vue d’un obstacle et ce genre de concours permettait d’avoir une autre préoccupation pour la grise : le public. Au final, seul la petite perte d’équilibre du numéro deux nous aura fait perdre du temps, mais j’étais tout de même contente de notre parcours. Il ne restait plus qu’à voir le classement !


------------------------ NOTATION PAR MAGALIE------------------------

PP → +3

Bonus moral pour être sorties en concours+6

Maniabilité →  +6
Obéissance →  +6

Vitesse →  +6
Endurance → +6

Saut → +6

J'aime bien quand les contes de fées se terminent bien et heureusement pour vous, celui-ci s'est bien déroulé et que ce n'était pas un double! Elle saute haut ta ponette, il faudrait lui apprendre bientôt, à sauter juste Wink Tout ce temps qu'elle perd dans les airs, elle aurait facilement pu prendre la première place au chrono! Vous faites un super duo, j'ai hâte de continuer à vous lire!

SANS FAUTE 


Dernière édition par Arianna Klanai le Mar 31 Juil - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 30/04/2018

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Dim 8 Juil - 17:45

Le membre 'Arianna Klanai' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'CSO de Juillet' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beyondthedreams.forumactif.com
Kiara E. Layne
Admin
avatar

Messages : 569
Date d'inscription : 30/04/2018
Localisation : A l'académie

MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   Mar 14 Aoû - 1:13

FIN DES EPREUVES DE CSO



A l'issue de ces épreuves, le classement est :


1ère place : June Parker, sur Rosa Khutor ! Ce duo a de nouveau brillé sur le terrain de concours, et nous en ont mis pleins les yeux. Nous avons hâte de les découvrir sur le parcours de cross !

2ème place : Kiara Layne, sur Maelström of Sunbeam ! Un choix difficile au niveau du classement pour départager notre chère Kiara et sa concurrente Arianna. Le temps a joué en sa faveur, à quelques millièmes de secondes près. Les résultats à l'issu du concours vont être très serrés !

3ème place : Arianna Klanai, sur Grey Moon ! Un autre couple très talentueux, qu'on apprécie à sa juste valeur. Le duo a d'excellentes chances dans ce concours, et la compétition s'annonce rude !

4ème place : Keyton Silveira, sur Bibidi Bobidi Boo. Même si la performance avec la bai était moins réussi que ce qu'annonçait la reprise de dressage que nous avait offert Keyton, on voit que le talent est là. Peut être n'était-ce pas la jument la plus adaptée pour cette épreuve ?

5ème place : Riley Livingstone, sur Wildfire. Le duo a éprouvé des difficultés à garder le cap, et pourtant, le public vous a encouragé jusqu'aux dernières secondes du parcours. Il faut continuer sur votre lancée, les résultats finiront sûrement par payer, un jour ou l'autre.

6ème place : Katherine Hadley, sur Suerté Del Sol. Notre superbe duo a réalisé un magnifique temps. Cependant, il faut toujours se rappeler de ne pas confondre vitesse et précipitation et ce sont malheureusement des erreurs qui ne pardonnent pas en concours qui leur valent cette dernière place sur cette épreuve.

A l'issu de ces deux premières épreuves, le classement provisoire est de :
June Parker en 1ère position
Kiara Layne en 2nde position
Keyton Silveira en 3ème position.
Tout peut cependant encore changer, affaire à suivre !

Merci à tous pour votre participation, et à très bientôt sur le parcours de cross pour l'épreuve de Août !

_________________


#Emprise - The One and Only
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CSO de Juillet.   

Revenir en haut Aller en bas
 
CSO de Juillet.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain
» Samedi 24 Juillet Anniversaire Yogojabi
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...
» Le 05 juillet... Clonage et Majorité...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beyond the Dreams  :: Les Installations :: Terrain de Concours :: Grande Carrière-
Sauter vers: